Rachida Dati demande 6.000 euros de pension alimentaire pour sa fille Zohra

Des sources concordantes confirment une information de VSD.

L’hebdomadaire révèle que Mme Dati lui «réclame une pension» de 6.000 euros «pour leur fille qu’elle élève seule du côté de boulevard de La Tour-Maubourg, dans le très chic VIIe arrondissement», une pension «qu’elle veut rétroactive à partir de la naissance de Zohra».

Cette somme devrait permettre, selon l’hebdomadaire, de couvrir notamment le salaire de 1.300 euros par mois d’une assistante maternelle, les frais de scolarité de 30.000 euros par an dans une école privée bilingue, des «congés onéreux» ou encore les trajets de sa soeur vivant à l’étranger qui garderait sa fille en l’absence de la nounou.

Cette demande a été formulée avant les vacances de la Toussaint devant le tribunal de grande instance (TGI) de Versailles et un calendrier de procédure doit être fixé, selon des sources concordantes.

Contacté par l’AFP, l’avocat de Mme Dati, Me Aurélien Hamelle a refusé de commenter l’article, affirmant seulement que l’eurodéputée «va engager des poursuites en justice immédiatement pour atteinte à l’intimité de la vie privée».

Le tribunal avait ordonné en décembre un test génétique pour établir si M. Desseigne est le père de Zohra, ce qu’il nie. «Il y a quelques mois, M. Desseigne a refusé de se soumettre au test de paternité, il considérait que Mme Dati n’avait pas donné des éléments précis sur la période de conception», tels que des échographies, indique une source proche de dossier.

Un ami de Nicolas Sarkozy

VSD rapporte que Mme Dati aurait présenté devant le TGI des attestations de son garde-du-corps, de son chauffeur et de «sa fidèle assistante». Et selon eux, «leur patronne entretenait bien une relation avec l’ami de Nicolas Sarkozy au moment de la conception de l’enfant», affirme l’hebdomadaire.

Dominique Desseigne, 69 ans, proche de l’ancien président, est le dirigeant du groupe Lucien Barrière, dont le chiffre d’affaires en 2011 s’est établi à près de 1,1 milliard d’euros.

Rachida Dati, actuellement maire UMP du VIIe arrondissement de Paris et candidate à sa succession et eurodéputée, avait donné naissance à la petite Zohra le 2 janvier 2009 alors qu’elle était garde des Sceaux.