Les perles des candidates Miss Belgique: "Je dois citer 3 bières trappistes belges? Euh… La Maes"

Ce jeudi, les 24 finalistes du concours Miss Belgique ont profité de la plage de Djerba pour bronzer mais aussi pour répondre à un quiz sur la Belgique. Le principe ? Une fois qu’on a la bonne réponse, on court dans le sable la donner devant la caméra. Les questions touchaient divers domaines comme le sport (quel est le nom de l’ancien président du COIB ?), la politique (qui était Premier ministre avant Elio Di Rupo ?), l’alimentation (les aliments constitutifs de la bière) ou l’histoire de notre pays (quels rois ont abdiqué ?).

« Une bière trappiste ? La Maes ! »

Etonnement, les perles n’ont pas été si nombreuses. Il est vrai que les filles avaient été invitées à potasser un syllabus préparé par le comité Miss Belgique et qui contenaient les réponses. Vous voulez quand même quelques perles ? « Où se trouve Bruxelles ? Au centre de la Belgique », « Quel est l’emblème du drapeau bruxellois ? Un petit truc jaune sur fond bleu » ou encore « Citez 3 bières trappistes belges… La Maes ». Celle qui a le mieux tiré son épingle du jeu, c’est Anissa Blondin, Miss Brabant flamand et parfaite bilingue (les questions étaient posées en français ou en néerlandais) et qui a répondu correctement à 15 questions.

Cet après-midi-là, deux filles ont dû se contenter de regarder le concours de loin, à l’ombre. Il s’agit d’Evy Samain (d’Izegem) et de Hajer Godefroot (de Gand) qui, la veille, ont chuté du jet-ski sur lequel elles se trouvaient alors que l’engin était en marche. Les deux jeunes femmes sont tombées dans l’eau et leur tête a été légèrement touchée. La présidente du comité Miss Belgique a contacté un médecin.

Des mesures ont été prises au cas où il y aurait une commotion (comme éviter le soleil) et les deux candidates ont été invitées à passer la nuit dans la suite de la présidente qui a souhaité les avoir à l’œil, en cas de problème. « Je me suis levée pour aller voir pendant la nuit si tout allait bien et j’ai été rassurée », nous a confié Darline Devos, visiblement très mère-poule avec ses protégées.