Maggie De Block fait peur aux réfugiés

Les demandes d’asile n’ont jamais été si peu nombreuses : pour 2013, il faut s’attendre à une chute de plus de 20 %.

Le nombre de dossiers refusés par le Commissariat Général aux Réfugiés et aux Apatrides (CGRA) a aussi connu un important changement avec l’arrivée de Maggie De Block : il est passé à 70 % en 2012, et est actuellement d’environ 65 % pour les neuf premiers mois de 2013.

L’accès à l’asile est donc plus difficile, strictement limité aux populations menacées dans leur propre pays à cause de leur nationalité, leur race, leur religion, leur orientation sexuelle.

> Tous les détails de ces statistiques dans nos éditions papiers et numériques de ce mardi.