Rajoy annonce que le chef des services secrets sera entendu au Parlement espagnol

Le chef des services secrets espagnols sera entendu devant une commission parlementaire sur l’affaire d’espionnage présumé mené par les Etats-Unis, a annoncé mercredi le Premier ministre Mariano Rajoy, alors que Washington a rejeté les accusations sur l’interception de communications en Europe par ses services. Le chef du gouvernement de droite a réaffirmé devant les députés que les écoutes téléphoniques américaines en Espagne, si elles étaient confirmées, constitueraient des agissements «inappropriés et inacceptables entre alliés et amis», assurant prendre «très au sérieux» les récentes révélations de la presse. Il a annoncé que le directeur du Centre national du renseignement, Felix Sanz Roldan, allait prochainement «être entendu par la commission des secrets officiels» du Congrès, la chambre basse du Parlement, sur ce dossier. Selon le quotidien espagnol El Mundo, l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) a récemment espionné plus de 60 millions d’appels téléphoniques en un mois en Espagne, qui s’ajouterait ainsi à la longue liste des pays européens espionnés, tels que la France et l’Allemagne.