En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil

Des braconniers pris en flagrant délit de tenderie à Habay

L’Unité anti-braconnage (UAB) du Service public de Wallonie a procédé à l’interpellation de deux personnes en flagrant délit de tenderie dans la région d’Habay le 1er octobre, indique le parquet du Luxembourg vendredi matin. Cette pratique consistant à capturer et détenir des oiseaux indigènes est passible de peines allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 100.000 euros d’amendes.

Des dénonciations anonymes ont permis à l’UAB de mettre en place un dispositif afin d’interpeller les tendeurs en question, précise le parquet du Luxembourg. Ceux-ci employaient une vingtaine d’engins de capture dans un site aménagé derrière une exploitation agricole. Les deux braconniers appâtaient leurs proies à l’aide d’appelants, des oiseaux chanteurs détenus dans des cages. Ils disposaient également de diffuseurs de chants d’oiseaux indigènes.

Les espèces visées par cette capture sont le Chardonnet élégant, le Bouvreuil pivoine, la Linotte mélodieuse, le Bruant jaune, le Sizerin flammé ainsi que le Serin cini. Au total, l’UAB a procédé à la saisie de 27 oiseaux indigènes protégés par la loi sur la conservation de la nature.

Avisé des faits, le parquet du Luxembourg a confirmé la saisie du matériel de capture des oiseaux et de la voiture des braconniers. Les deux personnes interpellées ainsi que l’agriculteur propriétaire de lieux seront entendus prochainement par l’UAB.

La tenderie est passible de peines d’emprisonnement allant de 8 jours à 6 mois, ou de peines d’amende comprises entre 100 et 100.000 euros.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo