En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Ils ont volé une bijouterie avec de fausses clés à Verviers

Le samedi 10 juillet 2021 vers 13h40, à Verviers, un vol à l’aide de fausses clés a été commis dans une bijouterie située rue du Brou. Le patron évoque une technique inhabituelle. Après avoir diffusé un avis de recherche de trois suspects ce mardi, le parquet l’a finalement retiré ce mercredi.

Le samedi 10 juillet dernier en début d’après-midi, une bijouterie Or & Argent de la rue du Brou était victime de voleurs. Alors que la bijoutière était occupée avec une cliente, un premier individu s’est fait ouvrir la porte du commerce. Quelques instants plus tard, ce sont deux autres faux clients qui ont pénétré également dans la bijouterie, l’un d’entre eux étant équipé d’une chaise roulante, de béquilles et d’un plâtre au pied droit.

« Tandis que le premier crée une barrière visuelle entre l’employée et les voleurs, les deux complices parviennent à ouvrir une vitrine avec de fausses clés. Ils dérobent alors quelques bijoux, puis referment la vitrine. Le trio continue cette mise en scène. Ils font semblant de regarder les vitrines pendant que l’un d’entre eux tente de les ouvrir, caché par les deux autres. Parfois, une des vitrines cède et finit par s’ouvrir, laissant l’opportunité aux voleurs de dérober les marchandises. Une fois le vol accompli, les voleurs quittent le commerce comme ils sont venus », explique la police.

« Au culot »

David Doutrepont, le propriétaire de la bijouterie concernée, nous explique qu’un tel modus operandi n’est pas fréquent. « C’est la première fois que ça nous arrive un truc comme ça. Ils y sont allés au culot. Ils ont attendu qu’il y ait du monde dans la bijouterie. Ils ont essayé beaucoup de clés et certaines fois ça s’ouvrait, d’autres fois pas. »

C’est l’employée qui lui a fait part de son inquiétude un peu après, elle avait l’impression que des pièces manquaient. Ils ont vérifié sur les images des caméras de surveillance et ont constaté le vol.

À la demande du parquet

Ce mardi, le parquet a diffusé un avis de recherche concernant ces faits, avec images et vidéos des trois voleurs suspects. Mais ce mercredi, on nous demandait de retirer ces images ! Pourquoi ?

« Parce que la procédure n’a pas été respectée, nous explique le procureur de division au parquet de Verviers. C’est un problème technique. Mais quand les services de police font abstraction des procédures qui s’imposent, je dois, en tant que garant de ces procédures, demander le retrait de ces images. Mais ça n’enlève rien à l’existence d’un dossier qui vient d’ailleurs d’être transmis à mes services. Les faits sont bien d’une gravité qui justifie une réponse judiciaire. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo