Le Brésil a espionné les Français, les suspectant de sabotage d’une base spatiale

Le Brésil a espionné en 2003 des agents des services secrets français, suspectant une action de sabotage dans la base spatiale d’Alcantara où une explosion avait fait 21 morts cette année-là, mais n’a trouvé aucune preuve. Des documents de l’Agence brésilienne de renseignements (Abin) publiés mardi en exclusivité par le quotidien Folha de Sao Paulo, révèlent au moins trois opérations de contre-espionnage dont les cibles étaient des agents français et leurs contacts à Alcantara, dans l’Etat de Maranhao (nord-est), pas très loin de la base spatiale de Kourou en Guyane française. Aussi bien la présidence brésilienne que l’ambassade de France à Brasilia, interrogés par l’AFP, ont refusé mardi de faire « tout commentaire ».