La lutte s’organise sur internet contre la dangereuse mode du «thigh gap» qui oblige les filles à avoir des «knackis» à la place des jambes (vidéo)

Robyn Lawley, un mannequin grande taille de la marque Ralph Lauren, a décidé de s’exprimer dans une tribune du Daily Beast après s’être fait insulter sur une page Facebook de fans du « thigh gap ». Elle y avait été traité de « porc » et de « grosse ».

La jeune femme de 24 ans y parle de son obsession, toute sa jeunesse, pour son poids. Mais elle explique qu’aujourd’hui, elle a d’autres objectifs dans la vie. Et, ironiquement, elle dit sa volonté d’avoir les plus grosses cuisses et les plus musclées possibles « afin de courir et de nager le plus vite possible ».

Mais la lutte contre la dictature des cuisses maigres s’organisent de toute part. Une vidéo a même été tournée montre les 5 façons de simuler un thigh gap. Ou encore, des messages sur Twitter interpellent les jeunes femmes qui courent après cette mode, en leur disant, notamment : «  avoir deux knackis, c'est moche ».