En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Réduction de 50% de la location pour les clubs sportifs sinistrés, à Spa

Suite à la montée des eaux, bon nombre d’installations de clubs sportifs sont dévastées. Afin de survivre, beaucoup se sont dirigés vers les centres Adeps. La ministre Glatigny a accepté de diminuer la location pour ceux-ci. Une demande de Charles Gardier et Stéphanie Cortisse.

Les inondations de la mi-juillet ont lourdement impacté les infrastructures sportives de la région verviétoise. De nombreux clubs sinistrés ont depuis lors dû être hébergés ailleurs afin de pouvoir poursuivre leurs activités cette saison.

La Fédération Wallonie-Bruxelles, via l’ADEPS, dispose de 18 centres sportifs répartis sur tout son territoire, dont le Centre sportif La Fraineuse à Spa. Celui-ci a été sollicité par certains clubs sinistrés afin d’y exercer leurs activités provisoirement. Ce centre sportif a alors fait preuve de solidarité en aménageant ses plannings de location. Cet accueil représente toutefois un coût de location supplémentaire et inopiné pour ces clubs déjà en grandes difficultés.

Relayant des demandes de terrain, dont celle de la Régie Communale Autonome (RCA) de Theux, les députés libéraux Stéphanie Cortisse et Charles Gardier ont interpellé la ministre des Sports, Valérie Glatigny en sollicitant un geste financier envers les clubs sinistrés, via l’application d’un tarif réduit pour leur relogement dans ce Centre ADEPS.

Cette proposition a été suivie par la ministre qui a, ce jeudi 14 octobre, accepté de déroger exceptionnellement au tarif en vigueur, en octroyant jusqu’à fin de l’année 2021 une réduction de 50 % pour les clubs sportifs sinistrés hébergés à La Fraineuse. De plus, et de manière générale, les subventions octroyées à des clubs sinistrés sont sauvegardées, même si certaines activités ont dû être annulées.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo