En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Georges-Louis Bouchez: «Le ministre Dermagne doit envisager de punir des chômeurs»

Un accord équilibré. C’est peut-être le seul commentaire qui peut réunir le président du MR, Georges-Louis Bouchez et les socialistes à propos de l’accord budgétaire survenu cette semaine. Sinon, il ne faut pas vraiment se pencher pour cueillir les divergences entre MR et PS. À propos des métiers en pénurie, par exemple.

Vous demandiez des sanctions contre les chômeurs qui refusent des métiers en pénurie. Là, vous avez fait chou blanc, non?

On a adopté 26 mesures à propos de ces métiers, c’était une priorité du MR et je suis satisfait de voir qu’on les prend enfin en compte. Maintenant, le ministre de l’Emploi doit organiser la concertation avec les Régions et cela doit aboutir à un accord de coopération, avec, entre autres, un volet incitants et un volet sanctions. Pierre-Yves Dermagne (PS, NdlR) a une obligation de résultat.

de videos

Avec un volet sanctions. Vous êtes certain que le PS a la même version?

Si le PS ne l’a pas compris comme cela, il faudra qu’il amène autre chose dans cet accord permettant d’arriver au même résultat. Comme les incitants sont déjà dans l’accord conclu mardi, je ne vois pas ce que le ministre, s’il est sérieux, comme je l’espère, mettrait d’autre dans l’accord de coopération que les sanctions (outre des mesures renforçant l’activation…)

Les sanctions, selon le MR, c’est deux refus d’un métier en pénurie ou d’une formation dans un métier?

On défend le principe, pour les jeunes demandeurs d’emploi depuis plus de deux ans, d’exclure du chômage qui refuse deux métiers en pénurie ou deux formations dans ces métiers, ainsi qu’une sanction de 10% de leur revenu d’intégration s’ils émargent ensuite au CPAS. Le PS n’a pas proposé une seule idée pour hausser le taux d’emploi ou réduire le chômage. Il ne peut pas dire non à tout! On a des patrons qui ne trouvent pas de personnel, pour des raisons pas toujours explicables. Les politiques et syndicats de gauche doivent arrêter de faire croire aux gens que l’on peut rester toute sa vie sans travailler et quand même recevoir chèques et allocations. Le ministre Dermagne doit faire le boulot, comme Frank Vandenbroucke a commencé à le faire en responsabilisant les malades de longue durée.

Les socialistes flamands font moins preuve de conservatisme que les francophones?

Je constate que l’on peut discuter avec Frank Vandenbroucke et qu’il y a beaucoup de conservatisme au PS. Je suis très surpris que le PS ait du mal avec ma proposition en fait. Au Danemark, un gouvernement de gauche a décidé d’exclure les chômeurs après un refus. Pourquoi tout ce qui est possible dans les pays qui nous entourent ne le serait pas chez nous? La gauche francophone vit avec 30 ou 40 ans de retard. Courir avec le PTB, n’est pas une solution pour le PS. J’attends donc les textes de M. Dermagne avec impatience.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo