Didier Bellens a nommé Sandrine Nelissen, une de ses protégées, vice-présidente de Belgacom

Sandrine Nelissen-Grade travaille chez Belgacom depuis 2006. Elle est depuis peu l’assistante personnelle de Didier Bellens. Elle a récemment accompagné son patron, soupçonné de conflit d’intérêts dans une transaction immobilière, lorsqu’il devait comparaître devant la commission Infrastructure de la Chambre.

La promotion a été accueillie avec incrédulité au sein de l’entreprise publique, précise le journal.

Le poste de «VP Group Public Affairs» était tenu jusque là par un autre protégé de Bellens, Philip Neyt. Celui-ci a dû quitter son poste car, selon le CEO de Belgacom, il n’avait pas assez fait de lobbying autour de la nouvelle loi télécom, explique encore De Tijd.