Une danseuse américaine accuse le Bolchoï d’extorquer des pots-de-vin

Une danseuse américaine a affirmé mercredi qu’elle avait dû quitter le Bolchoï dont la hiérarchie exigeait d’elle 10.000 dollars pour passer au rang de soliste, dernier scandale en date autour du directeur artistique du théâtre Sergueï Filine agressé à l’acide. Originaire du Texas, Joy Womack, 19 ans, première Américaine à avoir fait ses études à l’Académie de la danse du Bolchoï et admise en 2012 dans le corps de ballet du théâtre, a raconté dans une interview au quotidien Izvestia qu’on lui a tout de suite conseillé de trouver «un sponsor» si elle voulait faire avancer sa carrière. «On me disait +Joy, tu n’as pas de sponsor, tu devrais en avoir un (...). Dans notre théâtre, c’est comme ça que ça se passe+», a-t-elle déclaré à Izvestia. La danseuse américaine raconte avoir rencontré le directeur artistique du Bolchoï Sergueï Filine, qui a repris son travail en septembre après une attaque à l’acide contre lui en janvier, pour lui demander un rôle sur scène. «Il m’a répondu: +je sais (de quoi tu es capable, ndlr), je m’en fiche que tu aies fait tes études à l’école de Moscou. Tu dois être plus maline+», a encore affirmé la jeune femme. Peu après cette rencontre, «j’ai appris que je devais payer 10.000 dollars pour obtenir un rôle de soliste dans un spectacle», a poursuivi la danseuse.