Irak: nouvelles violences meurtrières à l’approche des célébrations d’Achoura

L’Irak a été mercredi le théâtre de nouvelles violences qui ont fait au moins 27 morts, notamment parmi des fidèles chiites qui convergeaient vers la ville sainte de Kerbala à la veille des célébrations d’Achoura, la fête la plus importante pour cette communauté. Les attaques, qui se sont produites majoritairement dans le nord et l’ouest de la capitale, ont également visé les forces de sécurité. À la périphérie de Baqouba, à une soixantaine de kilomètres de Bagdad, trois attentats coordonnés visant un rassemblement de pèlerins chiites ont fait au moins huit morts et 28 blessés, ont indiqué des sources médicales et de sécurité. Les bombes ont explosé alors que les pèlerins convergeaient vers Kerbala (110 km au sud de Bagdad) pour prendre part aux cérémonies de l’Achoura, qui commémore le martyre de Hussein, petit-fils du prophète Mohamed assassiné au 7e siècle à Kerbala par les troupes du calife omeyyade. L’Achoura est la fête la plus importante de l’année pour les chiites, qui représentent environ 15 % du nombre total de musulmans dans le monde. Ils sont majoritaires en Irak, en Iran et à Bahreïn et représentent une importante minorité en Afghanistan, au Pakistan, au Liban, et en Arabie Saoudite.