En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Un Couvinois poursuivi pour le viol d’un jeune homme présentant un retard mental

Un homme âgé de 67 ans est poursuivi pour un viol commis sur un jeune homme présentant un retard mental. « Il a l’âge mental d’un enfant », a plaidé la partie civile. Quatre ans avec un sursis probatoire partiel ont été requis à son encontre.

Quatre ans avec un sursis probatoire partiel ont été requis, mardi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre d’un homme de 67 ans poursuivi pour un viol commis sur un jeune homme de 25 ans présentant un retard mental, entre janvier 2015 et mars 2016 à Couvin.

Le prévenu n’a pas contesté avoir entretenu des actes sexuels mais estime qu’ils étaient consentis. « Ce jeune homme est quelqu’un de simple mais qui se débrouille très bien. Je me suis dit : pourquoi pas entre deux adultes. Il y a eu une fellation mais quand il a voulu aller plus loin, j’ai arrêté. Je ne comprends pas pourquoi il m’accuse de ça », a-t-il expliqué.

L’homme disait, de plus, être impuissant sexuellement depuis des séances de chimiothérapie subies au début des années 2000.

Selon un expert, le jeune homme n’était pas capable de consentir à une relation sexuelle. « D’après une expertise, il a l’âge mental d’un enfant », a plaidé la partie civile. « On a, avec le prévenu, quelqu’un qui profite des personnes vulnérables pour assouvir ses plus bas instincts », a ajouté le parquet de Namur.

La défense a plaidé l’acquittement et le sursis probatoire à titre subsidiaire, estimant que si relation il y a eu, elle était consentie.

BELGA

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo