Un cheval maltraité et pas assez nourri à Monceau-en-Ardenne: il n’a pas survécu à son calvaire

Il semblerait que l’animal se trouvait dans cette position inconfortable depuis au moins deux jours. Le policier a dressé un PV et a aussitôt contacté une vétérinaire de la région, pour euthanasier l’animal très affaibli. « Le cheval s’est littéralement effondré sur le sol », raconte Marie-Laurence Hamaide, directrice de l’ASBL Animaux en Péril. Son organisme s’était fortement affaibli et ses muscles avaient fondu, du fait qu’il ne se nourrissait plus assez. A bout de force, il est tombé et c’était impossible pour lui de se relever, malgré plusieurs tentatives. » La vétérinaire n’a eu d’autre choix que d’euthanasier l’animal, devenu famélique.

Des blessures ont également été constatées sur le corps du malheureux cheval.

Prolongez l’information dans La Meuse Luxembourg et dans La Meuse Namur de ce mardi 19 novembre et dans nos éditions numériques.