Colfontaine: le PTB tente de réveiller le bourgmestre avec une cravache

« Le bourgmestre ne nous a pas ouvert, explique Gaëtan Lelong du PTB. Il dit ne pas avoir entendu ni vu personne, or nous étions devant chez lui, nous avons fait du bruit et même chanté une chanson. Comme il n’a pas donné signe de vie, nous avons déposé la cravache d’or sur la pierre. Au-delà de l’aspect humoristique, il y a l’aspect symbolique pour dénoncer la dictature de Luciano D’Antonio. »