L’homme défiguré par les tumeurs parle du baiser du pape François: «Je me suis senti au paradis...»

Cet homme originaire de Vicence est couvert de la tête aux pieds d’excroissances particulièrement douloureuses. La neurofibromatose est une maladie génétique qui lui a été transmise par sa mère aujourd’hui décédée.

Début novembre, Vinicio Riva s’est retrouvé face au Saint-Père qui l’a pris dans ses bras chaleureusement. La photo a fait le tour du monde. Aujourd’hui il témoigne pour le MailOnline.

Dans cette interview, le brave homme raconte sa rencontre avec le chef de l’église catholique, et déclare qu’avoir été caressé par le pape François a fait «son cœur battre si fort qu’il pensait qu’il ‘allait mourir’». L’étreinte du souverain pontife était tellement forte qu’il s’est senti «être au paradis», a-t-il dit, ajoutant: «Il n’a même pas pensé s’il devait ou pas me serrer dans ses bras

«Je ne suis pas contagieux, mais il ne le savait pas». poursuit Vinicio Riva. «Mais il a juste fait: il me caressait partout sur mon visage, et au moment ou il l’a fait je n’ai ressenti que de l’amour.»

M. Riva se rappelle précisément: «Il est descendu de l’autel pour rencontrer les gens malades. Il m’a embrassé sans dire un mot. Je sentais comme si mon cœur allait quitter mon corps». Il se tenait devant moi «Il était complètement silencieux. Vous savez parfois vous pouvez dire plus quand vous ne dites rien.»

Et l’homme tout ému poursuit son témoignage: «Tout d’abord, j’ai embrassé sa main tandis que de son autre main il caressait ma tête et mes blessures. Puis il m’a attiré à lui dans une forte étreinte, pour finalement embrasser mon visage

«Ma tête était contre sa poitrine, ses bras étaient enroulés autour de moi. Cette étreinte a duré un peu plus d’une minute, mais pour moi, cela m’a semblé une éternité.»

Voir ici les photos et le récit complet de cette rencontre exceptionnelle.