Le jeune Kevin, 230 kg, bloqué à Londres, regagne le continent par ferry après avoir été interdit d’Eurostar

Accompagné de ses parents, Kevin Chenais, 22 ans, 230 kilos, a quitté Londres peu avant 15h00 en direction de Douvres, où son ambulance devait embarquer sur un bateau de la compagnie P&O. Avant de continuer jusqu’à son domicile de Ferney-Voltaire, à la frontière suisse, où il devait arriver tard dans la nuit.

Souffrant d’un dérèglement hormonal, Kevin se déplace sur une chaise motorisée et a besoin presque en permanence d’oxygène et de surveillance médicale.

Il a vécu un cauchemar ces dernières semaines en rencontrant les pires difficultés pour revenir d’un séjour médical aux Etats-Unis, à la Mayo Clinic, dont l’établissement principal se trouve à Rochester dans le Minnesota.

C’est d’abord British Airways qui, après avoir acheminé la famille aux Etats-Unis en mai 2012, a refusé de l’embarquer au retour fin octobre, invoquant des « raisons de sécurité » liées au poids et à l’état de santé de Kevin.

La famille Chenais s’est alors adressée à la compagnie maritime du paquebot Queen Mary qui assure la liaison entre New York et Southampton, au sud de l’Angleterre. Mais elle aussi a refusé d’accueillir Kevin, pour les mêmes raisons.

La situation s’est finalement débloquée lorsque Virgin Atlantic a accepté d’embarquer gratuitement Kevin à bord de l’un de ses avions pour Londres. Arrivé mardi matin dans la capitale britannique, Kevin s’est vu une nouvelle fois refusé par la compagnie Eurostar qui lui a interdit l’accès à ses trains pour la France.

Assisté par le consulat de France à Londres, Kevin et ses parents ont donc passé la nuit aux frais d’Eurostar dans un hôtel près de la gare St-Pancras. Ils en sont repartis mercredi en début d’après-midi pour regagner enfin leur domicile.