Irak: 48 morts dans les violences, plus de 5.800 depuis janvier

Le bilan de la flambée de violences qui ensanglante l’Irak depuis janvier a grimpé à plus de 5.800 morts jeudi après de nouvelles attaques ayant fait 48 morts, dont 32 dans un attentat dans un marché bondé au nord-est de Bagdad. Les violences de plus en plus meurtrières font redouter une accélération des attaques à l’approche des élections générales du 30 avril, et les autorités observent avec inquiétude le rôle croissant d’Al-Qaïda dans le conflit en Syrie voisine, redoutant une propagation sur ses terres. Plus de 5.800 personnes ont péri depuis le début de l’année dans des violences, dont 964 en octobre, le mois le plus meurtrier depuis avril 2008, selon des chiffres officiels.