En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

Les chartes fondatrices de l’UCLouvain font une cure de jouvence pour leurs 600 ans

En 2025, l’UCLouvain et la KU Leuven fêteront leur 600e anniversaire. Pour l’occasion, plus de 350 documents exceptionnels provenant des chartes de l’Université de Louvain sont aujourd’hui restaurés et numérisés.

Alors qu’elles célébreront en 2025 le 600e anniversaire de leur fondation, l’UCLouvain et la KU Leuven se réjouissent, ce mercredi, des résultats de trois années de restauration de la collection de chartes de l’Université de Louvain, dont sont issues les deux institutions. Depuis 2018, ces documents exceptionnels ont fait l’objet d’une importante restauration par une équipe interdisciplinaire coordonnée par le Book Heritage Lab des archives de la KU Leuven ; ils ont également été entièrement numérisés.

« Je me réjouis de cette attention portée au patrimoine et de la mise en valeur de l’histoire commune de l’UCLouvain et la KU Leuven, et ce, en vue du 600e anniversaire des deux universités », souligne Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain. « Ce projet ambitieux, mené avec grande expertise par la KU Leuven, permettra aux chercheurs et chercheuses mais aussi au grand public de découvrir cet ensemble archivistique de premier plan. »

« Ce projet de chartes revêt une grande importance pour nos universités sœurs », poursuit Luc Sels, recteur de la KU Leuven. « Ces documents constituent les fondements historiques et juridiques de nos universités. Cette histoire devient littéralement un peu plus tangible maintenant que toutes les chartes ont été conservées et numérisées. Je tiens à exprimer mes sincères remerciements à l’équipe interdisciplinaire pour ce travail inestimable. Ma grande gratitude va également au fonds Baillet Latour de la fondation Roi Baudouin pour le soutien financier. »

Des documents soigneusement gardés

Les archives de l’ancienne Université de Louvain figurent, depuis 2013, au registre mémoire du monde de l’UNESCO. « Ces archives fournissent des informations sur la réalité d’une université au début des temps modernes, son fonctionnement et les interactions entre étudiants, professeurs et la société en général », estime l’UNESCO.

Cette collection de chartes contient quelque 350 documents, parmi lesquels des bulles papales et des documents administratifs officiels. On y trouve par exemple un décret publié en septembre 1466 par Philippe le Bon dans lequel le célèbre duc interdit aux étudiants de revendre leurs manuels scolaires pour financer leurs virées nocturnes et leurs « habitudes méprisables ». « Les étudiants ont besoin de leurs livres comme les soldats ont besoin de leurs armes », rappelle Philippe le Bon dans cette charte.

La plupart de ces documents historiques sont rédigés sur parchemins et frappés de sceaux en cire. Ils seront accessibles dès aujourd’hui dans les salles des chartes de la bibliothèque universitaire de Louvain et en ligne (http://abs.lias.be/Query/archivplansuche.aspx?ID=13).

« Malgré leur histoire mouvementée, ces archives figurent parmi les archives universitaires les plus homogènes de l’Ancien Régime », conclut Lieve Watteeuw (KU Leuven), coordinateur scientifique du projet. « Pendant longtemps, ces chartes n’ont pas été maintenues dans des conditions optimales ; beaucoup d’entre elles étaient en mauvais état. Avec leur restauration et leur numérisation, nous augmentons l’accessibilité de ces pièces historiques. Il est rassurant qu’elles soient désormais préservées de manière optimale pour l’avenir. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo