Le policier, déjà accusé de harcèlement sexuel, arrête une conductrice de 19 ans et la viole sur le capot de sa voiture

Jackie Neal, policier de San Antonio, aux Etats-Unis, risque de ne plus servir durant quelques années… L’ancien vétéran des forces spéciales de l’armée américaine a été arrêté vendredi dernier. L’homme a en effet violé une jeune conductrice de 19 ans qu’il avait arrêté sur le bord de la route.

Le policer l’avait arrêté, expliquant que la voiture qu’elle conduisait était volée. Il a même sorti une fausse facture pour expliquer cette arrestation. L’homme a demandé sa victime de sortir de la voiture pour pouvoir être fouillée. Celle-ci a alors demandé d’être fouillée par une dame, comme la loi le lui autorise, mais le policier a ignoré sa requête.

Jackie Neal a alors retourné la conductrice contre son capot, lui a passé des menotes et l’a violé. Il a alors demandé à sa victime de garder le secret et de ne pas le répéter lors de ses prochains témoignages… La caméra placée sur le véhicule ne fonctionnait pas au moment des faits, ce qui a fait tiquer le chef de la police de San Antonio.

Le plus étonnant, c’est qu’il s’agit de la troisième accusation grave dont fait l’objet le policier. L’homme avait déjà fait l’objet d’une plainte similaire voici quelques années, mais la dame qui l’accusait avait retiré sa plainte. Et en septembre, Jackie Neal avait été suspendu trois jours pour être sorti avec une collègue de 18 ans, en apprentissage dans les bureaux de San Antonio. L’homme a été arrêté après la plainte de la conductrice de 19 ans, vendredi dernier, mais il a été relâché le samedi matin après avoir déposé une caution de 20.000 dollars (soit près de 16.000 euros).