En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil

Un homme poursuivi pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée à Namur

Un homme né en 1991, poursuivi pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée commises en mai 2019 à Erpent (Namur), risque une peine de travail de 120 heures.

Une peine de travail de 120 heures a été requise ce vendredi par le parquet devant le tribunal correctionnel de Namur, à l’encontre d’un homme né en 1991 poursuivi pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée, commises le 31 mai 2019 à Erpent (Namur). Une peine supplémentaire de trois mois avec sursis probatoire a été requise pour détention d’un couteau à lame jaillissante et d’un coup-de-poing américain.

«J’étais en burn-out»

L’homme circulait sur la chaussée de Marche lorsqu’il a dépassé un combi de police à vive allure. Les policiers ont constaté qu’il avait du mal à maîtriser à son véhicule et ont dès lors voulu le contrôler. Celui-ci a toutefois accéléré, dépassant des véhicules arrêtés à un feu rouge pour ensuite brûler ce dernier. Un combi de police en travers de la route l’a contraint à s’arrêter mais il a ensuite redémarré en direction d’une policière qui lui demandait d’obtempérer. Il a, au passage, percuté le combi de police. Lors de son interpellation, le conducteur avait 1,04 gramme d’alcool dans le sang. «J’étais en burn-out, je me foutais vraiment de tout à cette époque», a-t-il indiqué lors de l’audience.

Son avocat a demandé une suspension ou un sursis probatoire afin de gérer sa problématique de consommation d’alcool. Le jugement sera rendu le 10 décembre.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale