Ribéry reste confiant pour le Ballon d’Or: «Je ne marque pas toujours, mais je mets le feu à la défense»

«Je n’ai aucune crainte, je suis confiant, explique le Français. J’ai fait tout ce qu’il fallait. Maintenant il y a un vote, attendons le résultat».

Les votes, qui devaient s’arrêter le 15 novembre, ont été prolongés jusqu’au 29 novembre. Or Cristiano Ronaldo a marqué un triplé retentissant en barrage retour de Coupe du monde le 19 novembre. Et la Fifa a précisé que les votes déjà parvenus avant le 15 pouvaient être changés.

A la question +Craignez-vous que le trophée vous passe sous le nez ?+, «Kaiser Franck» répond: «Non, honnêtement, pas du tout. Ce qui était important pour moi, pour la continuité, pour gagner ce Ballon d’or, c’était de me qualifier avec l’équipe de France».

«Jusqu’à maintenant, je n’ai pas connu d’échec, poursuit-il. J’ai été performant toute l’année en sélection et en club, j’ai été constant. Après mon trophée de meilleur joueur d’Europe, j’ai confirmé. Ce qu’on a fait l’année dernière avec le Bayern, c’est historique (vainqueur de la Ligue des champions, du championnat allemand et de la Coupe d’Allemagne)».

«Certes, Cristiano Ronaldo marque des buts, mais moi aussi. Certes, il marque plus que moi, mais on n’a pas le même profil de jeu. Si on regarde mes performances sur toute l’année, j’ai fait la différence. Peut-être que je ne marque pas toujours, mais je mets le feu dans la défense», conclut-il.

La liste des trois finalistes sera dévoilée le 9 décembre (ils sont pour l’instant 23 nominés). Le lauréat sera désigné le 13 janvier au Palais des Congrès à Zurich.