Quaregnon: des fumigènes pour faire fuir les bandits (vidéo)

Faire fuir les cambrioleurs à l’aide d’un fumigène, l’idée fait sourire et pourtant elle existe. Exemple, ce dimanche, à la station-service Lukoil de Wasmuel.

Durant l’après-midi, des passants ont donné l’alerte d’un incendie dans la station.

Aussitôt appelés, les pompiers de Mons sont intervenus sur place. Ils se sont retrouvés, non pas face à des flammes, mais face à un générateur de brouillard. Une personne avait visiblement tenté de s’introduire par effraction dans la station et déclenché le système de sécurité « Bandit ». Mais qu’est-ce que « Bandit » ? C’est un système de sécurité qui, déclenché, libère un épais nuage de fumée au point de ne plus rien voir et d’inciter le ou les intrus à faire demi tour.

Une invention 100 % belge encore peu connue et pourtant très utilisée.

« L’idée est de propager de la fumée épaisse blanche, explique Roberto Stabile, vice directeur de la société Bandit, pour bloquer la personne qui veut voler, l’empêcher de bouger et l’inciter à faire demi-tour. Il faut entre deux et dix-huit secondes selon la taille de la pièce pour que le brouillard se propage une fois le système déclenché.

Bandit couvre 28 m³ par seconde. Le cambrioleur agit dans les premières minutes à son arrivée. Le but n’est pas d’arrêter le voleur mais de bloquer ses actions durant dans les dix premières secondes de son intrusion et donc l’empêcher d’agir. Quand il ne voit plus rien, il n’a pas d’autre solution que de partir ».

Invention belge, le générateur coûte 2.000 euros. « On a été inspiré par les discothèques où on envoie de la fumée pour amuser, confie M. Stabile, maintenant, il est certifié au niveau européen pour qu’il ne soit pas copié ». Entièrement fabriqué chez nous, en Belgique, côté flamand, il s’exporte à 90 % en Europe, Amérique Latine et même en Afrique.