Standard: Stéphane Di Maria, l’ex-banquier qui veut se payer les Rouches

Ce Hervien de 38 ans ne s’attendait pas à se retrouver au centre d’une tempête médiatique en relation avec le Standard. En accordant une interview où il évoquait mettre entre parenthèses sa mission de consultance au CS Verviers (D3) parce qu’il a été mandaté via sa société SDM « par un fonds d’investissement étranger pour trouver et analyser un club du top 20 européen, dans le but de le reprendre et d’assurer sa pérennité », il a en quelque sorte allumé une mèche.

D’après nos informations, ces contacts concernent bel et bien le Standard (même si le club liégeois n’est pas le seul à vendre sur la planète foot). Stéphane Di Maria n’a évidemment pas apprécié les articles parus vendredi sans confirmer, ni infirmer ce qui a été écrit. « Au regard des fuites et de la rupture du secret, nous ne désirons faire aucun commentaire », a-t-il précisé.

Qui est donc cet homme, soudainement exposé sur le devant de la scène, qui est aussi le petit-cousin du joueur du Real Madrid Angel Di Maria ? « Ma famille est ma vraie passion et ma vie. D’ailleurs, j’adorerais couper mon téléphone afin de me retrouver avec mes proches et en profiter au maximum. Après une brillante carrière de banquier pendant 12 ans, que j’ai stoppée en 2011, j’ai décidé de lancer ma société de management et de conseils (NDLR : SDM 47 basée à Monaco) parallèlement en 2007. »

> Tous nos détails sur le dossier du rachat du Standard dans nos éditions papiers et numériques de ce samedi.