L’horreur: un bus écrase Florent Pevee (Oreye), couché sur la route

Il habitait en partie dans cette commune, et en partie chez sa mère, à Tongres. Il résidait actuellement dans un kot, à Hasselt. La ville où il avait décidé d’étudier la musique, et où sa vie s’est brutalement arrêtée. « C’est sa maman qui m’a dit qu’il avait été fauché par un bus. Apparemment, il était tout seul, et rentrait d’une fête. A-t-il traversé sans regarder ? Je ne sais pas, et je n’ai pas envie d’en savoir plus. De toute façon, cela ne changera rien », poursuit son père.

D’après les premières constatations et nos confrères de Het Nieuwsblad, Florent se trouvait couché sur la bande réservée aux transports en commun, sur le ring à Hasselt. Deux automobilistes ont d’abord vu le garçon se trouvant dans le couloir de bus. Ils ont réussi à l’éviter. Mais vers six heures du matin, un véhicule De Lijn l’a percuté, et le drame n’a pu être évité. Selon les premiers éléments, l’Orétois serait décédé sur le coup.

Ce que sa famille retiendra de lui ? « Il était imprégné par la musique. L’avenir se présentait très bien pour ses deux groupes. Ils ont même joué à l’Ancienne Belgique. Son frère, Simon joue aussi. Quant à sa petite amie, elle est chanteuse. Évidemment, nous sommes tous anéantis », poursuit Jean-Marc Pevee.

Les funérailles de Florent se dérouleront, ce mardi, dans la ville de sa maman, à Tongres.