Un mémorial s’est créé sur le lieu où Paul Walker s’est tué: la police redoute que l’on vienne y faire des rodéos auto (+photos)

Les autorités ont émis cette recommandation après plusieurs témoignages rapportant des cascades ou des manoeuvres imprudentes réalisées sur la route à Santa Clarita, au nord-ouest de Los Angeles, où l’acteur de 40 ans a trouvé la mort dans un accident de voiture samedi.

Un mémorial improvisé a été érigé à l’endroit où Paul Walker a perdu la vie quand la Porsche dans laquelle il se trouvait a percuté un arbre et pris feu. L’artiste était passager de la voiture. Le conducteur est également décédé. La vitesse semble avoir été une des causes de l’accident mais les enquêteurs suivent aussi la piste d’un possible incident mécanique.

Certains fans de la série des films sur les courses automobiles sauvages «Fast and Furious», dans lesquels Paul Walker occupait un rôle central, ont semble-t-il tenté de lui rendre hommage en réalisant des manoeuvres de «drift» près du lieu de l’accident. Celles-ci consistent à placer la voiture en dérapage contrôlé en la faisant patiner de manière exagérée, une technique illégale sur routes ouvertes.

Tête-à-queue

«Nous avons envoyé des hommes ce matin sur les lieux de l’accident après plusieurs témoignages nous rapportant des conducteurs en train de faire des tête-à-queue et de brûler de la gomme là-bas», a déclaré le porte-parole de la police de Santa Clarita, Richard Cohen. La police n’a procédé à aucune arrestation jusqu’à présent.

Star de la saga «Fast and Furious» depuis 2001, Paul Walker, acteur aux yeux bleus perçants et au sourire ravageur, a connu la gloire en interprétant le rôle de Brian O’Connor, un agent infiltré dans le milieu des courses automobiles.

L’acteur, qui avait arrêté le tournage du 7e épisode le temps des fêtes de Thanksgiving, était lui-même un passionné de voitures et de courses automobiles.