Etude PISA 2012 : «Des mauvais résultats dus aux différentes réformes de l’enseignement»

Le député de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alain Destexhe (MR, opposition) a déploré mardi les «mauvais résultats» de l’étude Pisa engrangés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, attribuant ceux-ci aux réformes successives menées dans l’enseignement du sud du pays ces dernières années. «Des réformes censées réduire les inégalités, non seulement ne portent pas leurs fruits, mais déstabilisent les écoles les plus performantes», a réagi le député dans un communiqué, énumérant les réformes apportées par le décret Missions, celle sur le socle de compétences à acquérir par les élèves, mais aussi la «diminution de l’autonomie» des écoles et les «tests standardisés de faible niveau, comme le CEB (organisé en fin de 6e primaire, ndlr)».