Les voitures d’occasion belges partent majoritairement vers l’Afrique

Selon Le Soir, l’an dernier, 57% des voitures d’occasion parties vers l’étranger, soit 293.800 véhicules, se sont retrouvées en Afrique de l’Ouest. La porte d’entrée principale est le port de Cotonou, au Bénin, pays qui à lui seul attire un tiers des véhicules exportés depuis la Belgique.

«Toutes les voitures expédiées sur Cotonou sont destinées directement ou indirectement au Nigeria, le plus grand marché d’Afrique avec ses 160 millions d’habitants», explique Pierre Hajjar, patron de l’entreprise d’exportation Socar.

Autre débouché majeur des voitures exportées depuis Anvers: la Libye. Avec 45.000 véhicules en 2012, c’était la deuxième destination la plus populaire, derrière le Bénin. Les exportations y ont été multipliées par 5 en un an.

D’après les statistiques officielles, les exportations belges de voitures d’occasion ont bondi de 74% en 2012, pour dépasser la barre des 500.000. Mais ces chiffres doivent toutefois être nuancés car ils reprennent les voitures belges mais aussi les voitures immatriculées dans d’autres pays européens qui transitent via Anvers.