Euroligue: trois joueurs suspendus et un match à huis clos pour l’Olympiacos après une bagarre

Le pivot slovène de l’Olympiacos, Mirza Begic, a écopé de quatre matchs de suspension et de 15.000 euros d’amende. Son coéquipier Giorgios Printezis et l’intérieur britannique de Galatasaray, Pops Mensah-Bonsu, ont quant à eux été punis de trois matchs de suspension et 10.000 euros d’amende.

Les trois joueurs ne disputeront donc pas les trois derniers matchs du premier tour. Begic manquera en outre la première rencontre de l’Olympiacos dans le Top 16, pour lequel le club grec est déjà qualifié.

A la lutte pour un rebond après un lancer franc, Begic et Mensah-Bonsu en étaient venus aux mains alors qu’il ne restait qu’un peu plus de trois minutes à jouer dans le dernier quart-temps.

Après avoir vainement tenté de séparer les deux hommes, Printezis s’était mêlé au pugilat en portant un coup à Mensah-Bonsu.

Les incidents s’étaient propagés jusque dans les rangs des supporters, certains d’entre eux jetant des projectiles sur le parquet et allumant des engins pyrotechniques.

Au moment de la bagarre, l’Olympiacos menait 71-44 et s’était finalement imposé sur le score de 72-54.

Puni également de 39.000 euros d’amendes, le club grec, tenant du titre, disputera son match à huis clos le 12 décembre face à Sienne.