En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil

Nouvelle «manifestation nationale» contre le CST et l’obligation vaccinale annoncée!

Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, n’a pas encore décidé s’il allait l’autoriser comme la fois dernière ou pas…

« Peuple belge, dans la rue !!! Vaccinés & non-vaccinés, tous unis. Stop CST (Covid Safe Ticket, NDLR) / Stop obligation vaccinale / Stop harcèlement professions de soins de santé / Liberté ! Les libertés auxquelles vous renoncez aujourd’hui sont celles que vos enfants ne connaîtront jamais demain », tel est à nouveau le mot d’ordre de cette seconde « manifestation nationale » contre la politique sanitaire annoncée pour dimanche 5 décembre prochain, 13 heures, au départ de la gare du Nord.

Le montage visuel qui en fait la publicité est pour le moins ironique : on y voit notre ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, apparaître au volant d’une arroseuse de la police fédérale qui fait face à une barricade dressée du temps de l’une des « BOUM » dans le bois de la Cambre !

« À l’origine, cette manifestation était prévue pour ce dimanche qui vient, mais on a eu des contacts avec les organisateurs et on leur a expliqué que ce n’était pas possible vu qu’il y avait déjà la manifestation pour la lutte contre les violences faites aux femmes ce jour-là. Ils ont donc postposé au dimanche d’après. Il y a déjà eu une première réunion avec eux, mais la décision d’autoriser ou non cette manifestation n’a pas encore été prise », indique Ilse Van de keere, porte-parole de la police de Bruxelles Capitale / Ixelles.

Même son de cloche du côté du bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close : « C’est à l’étude pour le moment, la police est en contact avec eux », répond sa porte-parole, Wafaa Hammich. Pour rappel, la première manifestation aux revendications similaires, qui s’était déroulée dimanche 21 novembre dernier à Bruxelles, avait rassemblé pas moins de 35.000 personnes ; au bout de deux heures, des émeutiers avaient commencé à affronter les policiers et s’en était suivi une multitude d’actes de vandalisme.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo