Mandela avait réussi à bâtir des «ponts de paix et de dialogue», dit Peres

Le président israélien Shimon Peres a estimé vendredi que le monde avait perdu avec Nelson Mandela « un grand dirigeant » qui avait réussi à « changer le cours de l’histoire et à bâtir des ponts de paix et de dialogue ». « Le monde a perdu un grand dirigeant qui a changé le cours de l’histoire », a déclaré M. Peres, cité dans un communiqué de ses services. « C’était un défenseur passionné de la démocratie, un médiateur respecté, prix Nobel de la paix, et avant tout un bâtisseur de ponts de paix et de dialogue qui a payé un prix personnel très important pendant les années qu’il a passées en prison et à lutter pour son peuple », a ajouté M. Peres. « Nelson Mandela était un combattant pour les droits de l’Homme qui a laissé une marque indélébile sur la lutte contre le racisme et la discrimination (…) L’héritage de Nelson Mandela pour son peuple et pour le monde restera à jamais gravé dans les pages de l’Histoire et dans les coeurs de ceux qu’il a approchés. On se souviendra toujours de lui  », a poursuivi le président israélien. Le Premier ministre israélien a quant à lui salué dans l’ancien dirigeant sud-africain, décédé jeudi, « une des grandes figures de notre temps ». Nelson Mandela était « le père de son peuple, un visionnaire, un combattant pour la liberté qui avait rejeté la violence », a déclaré M. Netanyahu cité dans un communiqué de ses services. « On se souviendra de lui comme le père de la nouvelle Afrique du Sud et comme un dirigeant moral de premier ordre », a ajouté M. Netanyahu.