En ce momentCorruption au Parlement européenMercato Accueil

«C’est triste, comme si la misère n’était déjà pas assez grande avec le Covid»

Vendredi soir, alors que tous les hôpitaux du pays sont touchés par la 4e vague du Covid-19, les urgences de l’hôpital Jessa de Hasselt ont dû prendre en charge quinze jeunes fêtards victimes d’une intoxication alcoolique sévère.

L’hôpital a poussé un coup de gueule chez nos confrères de Het Laatste Nieuws. « En plus de la misère avec le coronavirus, certains trouvent nécessaire de charger encore plus nos infirmières et urgentistes comme ça », soupire la porte-parole Lieve Ketelslegers. « C’est vraiment triste. Est-ce que c’est parce que le Covid attend que les nouvelles mesures entrent en vigueur pour se propager ? », lance-t-il ironiquement à nos confrères flamands.

Selon HLN, les fêtards, dont la moyenne d’âge était de 22 ans, avaient passé la soirée dans une discothèque bien connue à Hasselt, le Versuz.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo