Marc Wilmots: "L’Algérie, la Corée du Sud et la Russie? Nous aurions pu tomber plus mal"

Marc Wilmots est resté fidèle à son habitude au moment de réagir au tirage au sort réservé à ses Diables rouges, à savoir concentré et respectueux de ses futurs adversaires.

Notre sélectionneur national s’est surtout attardé sur la logistique, «très intéressante» selon lui. «Avant le tirage, j’avais refusé de parler des équipes, préférant parler des endroits et du climat. Et de ce côté, je suis très heureux», a-t-il expliqué au micro de nos confrères de la RTBF. «On ne va pas jouer trop loin de notre camp de base, ce qui signifie peu de temps perdu dans les transferts et les aéroports. C’est positif. De plus, on va jouer dans une zone géographique pas trop chaude... Désormais, nous allons analyser tous ces paramètres avec mon staff et l’équipe médicale avant de déterminer quel plan de bataille mettre sur pied. Mais avant, nous allons respecter notre planning et aller réserver l’hôtel auquel nous avions déjà songé voici huit mois.»

Amené par notre confrère Vincent Langendries à évoquer les adversaires, Wilmots a avoué que «cela aurait pu être pire», tout en refusant de tomber dans l’optimisme. «Nous allons avoir trois finales de plus à disputer, afin de passer ce tour. Après, nous étudierons la situation match après match... Ces prochains mois vont surtout être consacrés à l’étude du jeu de nos futurs adversaires. On va regarder leurs matches de qualification et étudier. A ce sujet, je suis content d’avoir joué le Japon en amical car c’est à peu près le même style que les Coréens. Il ne faudra en tout cas rien lâcher et s’arracher pour battre nos adversaires et remplir notre premier objectif, à savoir franchir ce premier tour.»