La Chine «regrette» l’extension de la zone aérienne sud-coréenne

La Chine a exprimé lundi ses «regrets» concernant l’extension de la zone de défense aérienne sud-coréenne, annoncée la veille par Séoul, deux semaines après que Pékin eut de son côté instauré des nouvelles règles de contrôle aérien. «La Chine regrette la décision de la République de Corée d’élargir sa zone d’identification de la défense aérienne», a affirmé Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, en utilisant le nom officiel de la Corée du Sud. «La Chine va rester en communication avec la République de Corée, en se fondant sur les principes d’égalité et de respect mutuel. Nous espérons que la République de Corée agira de même de son côté», a-t-il ajouté. La nouvelle zone sud-coréenne chevauche la zone chinoise et couvre désormais un récif rocheux recouvert par la mer revendiqué et contrôlé par Séoul (qui l’appelle Ieodo), et par Pékin (qui le nomme Suyan), au sud des côtes sud-coréennes.