La femme de Bjorn Ruytinx menacée par téléphone: "Qu’on laisse ma famille en dehors de ça!"

Bjorn Ruytinx a donné une conférence de presse ce lundi au stade d’Oud Heverlee Louvain, au lendemain du match tendu OHL - Standard, où il a été l’auteur d’une agression sur Mehdi Carcela. «On me considère maintenant comme un criminel. Cela doit cesser», a déclaré Bjorn Ruytinx, dont la femme a reçu des menaces par téléphone. «On peut m’attaquer personnellement, je n’ai aucun problème avec cela. Mais je ne supporte pas qu’on menace ma femme et mes enfants par téléphone. La presse joue aussi un rôle, en en faisant toute une affaire», selon le joueur d’OHL.

Ruytinx prétend qu’il n’a pas voulu blesser Carcela. «Je suis désolé. Je voulais jouer la balle, comme je le fais toujours», a-t-il dit. «Je n’ai pas voulu provoquer. Je suis heureux que Mehdi n’ait pas de fracture. J’ai déjà essayé de lui téléphoner, mais je n’ai pas encore pu l’avoir en ligne. Nous allons essayer de nous voir quand le soufflé médiatique sera retombé».

Après son tacle, l’attaquant d’OHL a été frappé au visage par Carcela, qui a été exclu. «C’est la réaction de Carcela qui fait qu’on parle maintenant autant de cet incident», selon Chris Vandebroeck, le porte-parole d’OHL. «Nous ne pensons pas que Ruytinx ait voulu intentionnellement blesser Carcela. Cette discussion doit s’arrêter, elle devient hors-proportion. Nous admettons cependant que l’arbitre Tim Pots a commis une erreur en ne donnant pas de carte rouge à Ruytinx».