Le tennis de table, un sport de brutes?

Samedi dernier, l’équipe de Francorchamps a dû prendre la poudre d’escampette, en laissant tomber ses 4 derniers matchs. En cause, des injures, des empoignades, des intimidations, des agressions physiques et même des menaces de mort subies lors de ce qui devait être une simple rencontre d’interclubs. Des faits plus qu’interpellant. Le club de Francorchamps, en plus d’un courrier envoyé au comité provincial, a d’ailleurs décidé unilatéralement de ne plus jamais rencontrer d’équipes de Waremme, quitte à déclarer forfait à chaque fois si nécessaire. Une ambiance pourrie alors qu’il y a déjà eu des antécédents apparemment. Des faits qui gâchent totalement la réputation d’un sport qui doit rester convivial et qui ne pourront pas non plus rester impunis.

> Tout le développement dans La Meuse Verviers de ce jeudi 12 décembre