Le RWDM Brussels (D2) est interdit d’activités sportives

Le RWDM Brussels avait jusqu’au 9 décembre pour exécuter une décision du Tribunal du Travail de Bruxelles, soit verser une somme d’argent à 6 anciens joueurs du club. Il ne l’a fait qu’en partie et est, jusqu’à nouvel ordre, en interdiction d’activités sportives. Le RWDM Brussels devait payer «des sommes considérables» selon le Comité exécutif de l’Union belge de football (URBSFA) pour le 9 décembre au plus tard à 6 de ses anciens joueurs: Komel, Vaccaro, Bergonsi, Rodrigo Café, Mamarello et Acevedo. Bien qu’il prétend le contraire sur son site internet, le club du président Vermeersch n’a pas entièrement exécuté la décision du Tribunal du Travail de Bruxelles. Il est donc actuellement en interdiction d’activités sportives et ne peut, pour l’heure, pas affronter Virton samedi soir. «L’Union belge a constaté que le RWDM Brussels était partiellement en ordre de paiement, mais pas totalement», a précisé Stefan Van Loock, porte-parole de l’Union belge. Le RWDM pourra jouer samedi s’il apporte la preuve que tous les paiements exigés ont été faits. Dans le cas contraire, ce sera une défaite sur un score de forfait.