Les Etats-Unis risquent de perdre leur «influence» au FMI

Les Etats-Unis risquent de perdre leur «influence» au sein du Fonds monétaire international (FMI) si le Congrès ne ratifie pas la réforme de la gouvernance de l’institution, a assuré le secrétaire américain au Trésor jeudi. «Sans ces réformes, nous risquons de voir un recul de l’influence des Etats-Unis au sein du FMI», a déclaré Jacob Lew devant une commission du Congrès américain, s’inquiétant de voir certains pays tenter de «peaufiner leur stature» internationale en dehors de l’institution de Washington. Le Fonds monétaire international a adopté en 2010 une réforme renforçant le poids des pays émergents en son sein et doublant ses ressources permanentes (quotes-parts), mais son entrée en vigueur reste suspendue à une ratification parlementaire aux Etats-Unis, qui disposent d’un veto de fait dans l’institution dont ils sont le principal actionnaire.