Hollande admire le Brésil et son faible endettement

Le président français François Hollande s’est déclaré jeudi à Sao Paulo admiratif de l’évolution économique du Brésil et en particulier de son faible taux d’endettement, estimant que la France devait «continuer à réduire ses déficits». «Je regarde avec admiration le taux d’endettement public du Brésil, 30%» du PIB, alors que celui de la France s’élève à 94,3%, a confié M. Hollande lors d’une rencontre à la Fédération des industries de Sao Paulo (Fiesp), au deuxième et dernier jour de sa visite d’Etat au Brésil. «On n’y sera pas demain, la France, mais nous devons y travailler car c’est un élément de souveraineté», a-t-il ajouté.