Le patron de la SNCB ne veut pas de distinction de tarification entre les heures creuses et de pointe

Le patron de la SNCB Jo Cornu souhaite plus de liberté commerciale dans la confection des tarifs des trains.

De Tijd rapportait sur son site internet qu’il aurait évoqué des billets moins chers ou plus chers en fonction des heures de pointe. Un abonnement d’une semaine pour des touristes étrangers aurait aussi été imaginé.