En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Grève à la veille de Noël en vue à la prison de Bruxelles

Malgré la conciliation, les trois syndicats en front commun n’ont pas obtenu d’accord. Un préavis de grève va être déposé pour la prison de Bruxelles.

À l’issue de la conciliation qui s’est terminée lundi après-midi sans accord, un préavis de grève, soutenu par les trois syndicats en front commun, est en train d’être rédigé et va être déposé en fin de journée pour la prison de Bruxelles (établissements de St-Gilles, Forest et Berkendael), a indiqué Joachim Vermaeren, délégué syndical CGSP-ACOD à la prison de Saint-Gilles. Sans avancée d’ici là, une grève aura lieu du 23 décembre à 22h00 au 25 décembre à 06h00 du matin.

Comme le veut la procédure, une réunion suivra le dépôt du préavis et aura lieu d’ici la fin de la semaine.

Les syndicats déplorent que les mesures décidées lors du précédent accord, négocié en novembre, ne soient pas encore toutes entrées en application.

Lors de cette nouvelle négociation, ils demandaient à ce que le fonctionnement de la prison soit établi en fonction du personnel présent, et ce jusqu’au déménagement dans la prison de Haren, attendu en septembre prochain. Les syndicats ont jugé la proposition de la direction de supprimer le fitness des détenus jusqu’au 9 janvier insuffisante.

« Le problème ne va pas disparaître après le 9 janvier », remarque Joachim Vermaeren. « Si on est assez pour amener les détenus au fitness, on le fera. Ce que l’on voulait, c’est un travail adapté au nombre d’agents présents. On manque de personnel et surtout il y a un malaise au sein de l’établissement. Cela fait un moment que des agents en arrivent à assumer trois postes en même temps. Ce n’est pas tenable. Du coup, l’absentéisme monte et on se retrouve avec encore moins de personnel. C’est un cercle vicieux».

La surpopulation à la prison de Saint-Gilles est redescendue à un niveau acceptable. Elle est juste quelque peu supérieure à la capacité d’accueil maximale de 850 détenus. Les syndicats s’attendent à des mesures de gestion de la surpopulation carcérale au niveau national.

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles