Handball: le WASH conclut sur une note positive

« Cela fait du bien de conclure l’année 2013 sur une victoire », souriait Jean-François Hannosset, le coach de l’équipe. « Cela va nous permettre de passer la trêve l’esprit serein. »

Cependant, tout ne fut pas parfait ce week-end pour le dernier match de l’année à domicile. La première mi-temps fut très disputée (13-13) avant que Nelo ne remonte sur le terrain avec de meilleures intentions que les Brabançons wallons.

« Nous n’avons pas été bons durant la première période. Et au retour des vestiaires, c’était presque pire. Nos adversaires sont parvenus à prendre un avantage de trois buts. C’est à ce moment-là que mes joueurs se sont mis à jouer leur propre jeu. »

Piqués au vif, les Waterlootois n’ont pas mis longtemps à inverser la tendance et ainsi filer vers une cinquième victoire en douze rencontres. En jouant bien plus rapidement, les locaux sont parvenus à déjouer les plans de la défense visiteuse qui craquait physiquement au fur et à mesure que le coup de sifflet final approchait.

« Le jeu rapide, c’est l’une de nos marques de fabrique. Je regrette cependant qu’on ne l’utilise qu’à de trop rares occasions. Dans cette division, si nous parvenons à développer ce style de jeu, nous devrions être capables de remporter 80 % de nos matchs. »

Après avoir enchaîné quatre défaites, le WASH s’est bien repris en ce mois de décembre puisque les Waterlootois ont remporté leurs deux dernières sorties de la saison. De quoi se rassurer avant une trêve bien méritée.

« Je suis évidemment satisfait de notre réaction. Il était important de terminer cette première partie de saison de la sorte. Dans le cas contraire, on se serait peut-être posé pas mal de questions. Ici, nous allons pouvoir passer les fêtes sereinement et reprendre les entraînements avec une certaine dose de confiance. »

Ce succès permet surtout au WASH de rester à portée du top 4, seul objectif de la saison. La tâche ne s’annonce néanmoins pas simple puisque la plupart des clubs de la division espèrent disputer les playoffs.