En ce momentCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Les louveteaux fagnards ont bien grandi, comme le signalent les Amis de la Fagne. Ils viennent de publier trois photos montrant que les trois rejetons d’Akela et Maxima sont bel et bien vivants. Deux d’entre eux ont même été photographiés en train de jouer.

Jusqu’ici, on ne savait pas comment allaient ces louveteaux, les premiers à naître depuis 150 ans sur le territoire wallon. Ni même s’ils étaient encore en vie.

« Mais à la faveur des récentes chutes de neige, les experts ont pu étudier cinq traces distinctes, soit les empreintes de toute la famille ! Mieux encore : par une chance inouïe, les louveteaux – qui ont aujourd’hui quasiment la taille adulte – sont venus jouer devant un piège photo (NDLR : un dispositif attaché à un arbre et qui se déclenche au passage d’un animal), ce qui nous vaut les rares images que voici, datant de novembre dernier et nous montrant deux, puis trois jeunes loups ! » s’extasient les Amis de la Fagne.

Ces photos ont été relevées – pas prises puisqu’il s’agit de photos déclenchées automatiquement – par Roger Herman, l’Heusytois président d’honneur de l’association. « C’est très difficile d’avoir la confirmation que des louveteaux sont en vie car ils ne se montrent pas. Et c’est compliqué de les identifier sur base des traces. Mais ici, on a eu la chance qu’ils soient passés devant un des appareils automatiques qu’on a dispersés sur leur territoire, qui va de Jalhay à la frontière allemande. »

Roger Herman s’occupant d’un certain nombre de ces appareils, c’est lui qui a découvert ces belles images, où on découvre des louveteaux qui ont bien grandi. Pour rappel, c’était déjà Roger Herman qui avait rencontré et photographié Akela dans les Fagnes, en février 2019.

L’Heusytois précise aussi que ces beaux clichés relèvent… du hasard. Qu’il n’y a pas d’artifice ni d’appât placé pour attirer les loups devant ces pièges photos.

Âgés maintenant de six mois, les louveteaux vont sans doute prendre de plus en plus d’indépendance par rapport à leurs parents, avec qui ils restent en général un an. Ce n’est que plus tard, si une deuxième nichée venait peut-être au printemps prochain, que l’un ou l’autre se ferait éjecter et devrait se trouver un nouveau territoire.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Les louveteaux fagnards ont bien grandi, comme le signalent les Amis de la Fagne. Ils viennent de publier trois photos montrant que les trois rejetons d’Akela et Maxima sont bel et bien vivants. Deux d’entre eux ont même été photographiés en train de jouer.

Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles