Le beau-père d’Abdullah Saad, qui a tué sa femme et sa fille à Wavre: «Voici peu, il m’a dit que ça n’allait plus...» (+ vidéo)

Abdullah Saad, le mari de Noura, est le principal suspect. Syrien, il est né en 1981 avant d’arriver en Belgique en 2007 et de se marier cinq ans plus tard, en 2012.

Le couple semblait traverser une mauvaise passe, une altercation se serait déjà produite dans la nuit de lundi à mardi. Le papa de Noura aurait alors proposé de venir la chercher mais elle avait décliné la proposition car elle avait une consultation à l’ONE pour sa fille.

C’est le lendemain, soit ce mardi, que ses grand-parents se sont inquiétés de ne pas avoir de ses nouvelles comme il avait été convenu la veille. Ils se sont rendus au domicile familial vers 16h45 où ils ont croisé Abdulah Saad. Selon les premiers élements de l’enquête, il tenait un couteau et il leur a expliqué le geste qu’il venait de poser. Abdulah se serait alors rapidement enfui et c’est en pénétrant dans l’appartement que les grands-parents auraient fait la macabre découverte…

Vers 17h20, il a eu un premier accident sur l’autoroute E411, à hauteur d’Aische. En voulant traverser les voies de circulation dans le sens inverse à sa marche, il a été percuté par des véhicules. Il souffre d’une fracture ouverte à l’avant-bras et doit être opéré. Il a bien sûr été privé de liberté et placé sous mandat d’arrêt à son arrivée à l’hôpital de Namur.

A l’heure actuelle, le mari n’a toujours pas été entendu par le juge d’instruction. Toute la lumière sur cette histoire doit donc encore être faite.

Le père et grand-père des victimes : « Voilà ton cadeau... »

Le père de Noura, anéanti par la perte de sa fille et de sa petite-fille, témoigne: « Mon beau-fils, je l'aimais bien. Car c'était le mari de ma fille. Mais il y a peu de temps, il m'avait dit qu'il en avait marre, que ça n'allait plus. Je lui ai dit: ce n'est rien, il faut divorcer alors. Cela arrive à tout le monde. Tu prends tes affaires, on fait venir un camion et tu pars. Et puis, cette tragédie... »

Nous lui demandons ce qu'il a envie de dire à présent à son beau-fils, auteur présumé du double-meurtre. Le père de Noura réfléchit quelques instants puis répond, entre deux sanglots:

« Merci pour ce que tu as fait! Merci pour ce cadeau! Moi, je t'ai tout donné: ma fille, de l'aide pour vous installer,... et voilà ton cadeau ».

Voir la vidéo de RTL-TVi