Stromae: «le racisme a toujours existé et on ne changera pas la nature humaine» (vidéo)

Stromae a répondu aux questions de Thomas Sotto sur Europe 1, ce mercredi matin. De quoi parler de son succès, de son statut de « star », de sa non-présence aux Enfoirés, mais aussi du racisme ambiant dans la société. Il répond : « Je pense surtout que ça a toujours existé et qu’on ne changera pas la nature humaine. C’est juste qu’il faut lutter et je pense qu’on a tous un bon potentiel raciste en nous, nous tous humain. » Et d’ajouter : « C’est très facile d’avoir une phrase raciste qui sort à un moment comme ça et c’est très facile aussi de pointer du doigt une personne qui aurait pu faire un accident à un moment et la diaboliser à jamais comme si c’était le mal incarné. Je pense que c’est plus le malheur et la tristesse qui se traduisent à travers le racisme et je pense qu’il faut apprendre à dialogue avec ces personnes-là pour leur expliquer, peut-être. Au lieu de les marginaliser. C’est ça des fois que je trouve un peu triste mais heuuu… Voilà, je me prends au sérieux et ça ne ressemble à rien. »

Car oui, Stromae n’aime pas prendre son statut d’artiste au sérieux. Pour lui, il est un artisan entouré de toute une équipe. Le phénomène Stromae, il tente de le « dépersonnifier », c’est une « photo de la société à un moment donné » et un peu de mal avec son nouveau statut de « star », mot qu’il déteste.

Concernant les enfoirés, il évoque la pudeur, il ne veut pas mettre son image en avant par rapport à une œuvre caritative. Il ne porte aucun jugement sur ceux qui le font, ce n’est que son avis. Il préfère le faire d’une manière plus discrète.