Rouen: une pince oubliée dans le ventre d’une patiente après césarienne

La «pince repère», selon le terme médical, avait été oubliée le 5 novembre dernier. Elle lui a été retirée dans la nuit de mardi à mercredi, a indiqué à l’AFP Marie-Josée Hervot, une amie de la patiente.

«Mon amie a subi deux radios avant l’opération. Le radiologue n’a pas voulu lui dire ce que c’était mais, après l’opération, le chirurgien lui a montré l’objet et elle a été choquée», a ajouté Mme Hervot, confirmant une information de France 3 Haute Normandie.

«Le médecin s’est excusé. Il n’a pas trop d’explications sur ce qui s’est passé. Il assume ses responsabilités», a affirmé pour sa part sur RTL la patiente, toujours hospitalisée vendredi et qui ne voulait plus s’exprimer tant qu’elle serait encore dans l’enceinte de l’hôpital.

«Elle va contacter son avocat et envisage de porter plainte», a précisé Mme Hervot.

Depuis la césarienne, la patiente, qui a accouché de son cinquième enfant --un petit garçon--, se plaignait de douleurs de plus en plus vives dans le ventre, «comme une grosse pointe de côté», a-t-elle dit.

Les douleurs devenant insoutenables, elle est retournée en début de semaine à la maternité où on lui a fait passer des radios.

Mme Hervot a pris des photos de ces radios, dont une est publiée sur le site internet de France 3. On aperçoit une longue tige et deux bouts ronds, un ustensile qui fait penser à une paire de ciseaux.

Le CHU Charles Nicolle a reconnu l’accident, le premier du genre dans la maternité de l’hôpital, où sont pratiquées annuellement 6 à 700 césariennes.

«C’était une intervention très difficile. Le chirurgien, un spécialiste chevronné, était très concentré sur son opération et a malheureusement oublié une petite pince qui s’était logée dans un repli de l’abdomen», a déclaré à l’AFP Rémi Heym, directeur de la communication de l’établissement.