Guy Luzon (Standard): «Champion d’automne? On ne juge pas à mi-parcours»

Guy Luzon avait prévu un programme ludique pour amener ses joueurs vers le Clasico : deux jours de repos, un paint ball puis un repas collectif. C’est l’effet de la victoire de Genk ? « Ce n’est pas une victoire ou une défaite qui détermine le programme. C’était prévu déjà la semaine passée », précise Guy Luzon.

Le Clasico n’a pas d’enjeu pour lui au-delà des trois points. « Que l’adversaire s’appelle Genk, Anderlecht, OHL ou Mons, nous abordons chaque match avec l’intention d’en retirer le maximum. Des fois, ça marche, des fois pas. Nous n’avons toujours qu’une seule volonté : gagner le match. Un coup psychologique pour les playoffs ? Il n’y a pas de lien. les playoffs c’est dans plusieurs mois seulement… Champion d’automne ? La valeur ne se juge pas à un demi-championnat seulement. J’ai coaché des matches médiatiques avec les U21 israéliens mais ces Clasicos sont les matches les plus intenses de ma carrière d’entraîneur de club. J’aborde chaque match de la même manière… mais je suis bien sûr conscient de l’importance de cette rencontre pour le club, pour les supporters. J’y mettrai la même passion qu’à l’aller, même si j’ai reconnu que j’ai dépassé la limite ce soir-là. Je ne suis pas fier de l’exemple que j’ai montré là-bas. »