Justine tweete une blague raciste sur l’Afrique: elle est, depuis, traquée sur Internet!

Avant d’embarquer à Londres pour s’envoler vers l’Afrique du Sud, afin de profiter des vacances d’hiver sous le soleil, Justine Sacco a eu la maladresse de tweeter une blague particulièrement raciste sur l’Afrique. « Je pars pour l’Afrique. J’espère que je n’aurai pas le Sida. Je plaisante, je suis blanche ! »  : voici le message en question, effacé quelques heures plus tard, après son atterrissage. Car ce message a mis le feu aux réseaux sociaux, aux Etats-Unis.

La fameuse responsable com’ s’est rendue compte de la portée de sa blague en voyant les milliers de messages d’insultes reçus sur son compte... Elle a même eu droit à un article sur le célèbre site BuzzFeed qui a regroupé les «16 tweets que Justine Sacco regrette». Une ONG a également déposé le nom de domaine «JustineSacco.com», qui relance vers un site permettant de faire des dons pour la lutte contre le sida.

Et on ne compte plus les nombreux hashtags et les nombreuses pages sur Facebook créées pour demander la démission de la demoiselle ou simplement ses excuses publiques.

Car depuis cette blague, Justine Sacco est restée de marbre face aux demandes de la presse ou face aux tweets injurieux. Le New York Times indique quand même qu’elle a bien été aperçue en Afrique du Sud mais personne n’a encore pu la contacter. Justine Sacco va en tout cas devoir attendre quelques temps avant de faire sa réapparition sur les réseaux sociaux...