En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil

Organisations environnementales: «La fin du nucléaire est la seule porte de sortie»

« La fermeture de toutes les centrales nucléaires est inévitable », plaident jeudi dans un communiqué Greenpeace, Bond Beter Leefmilieu et Inter-Environnement Wallonie.

Le gouvernement fédéral a trouvé jeudi matin un accord sur le dossier de la sortie du nucléaire. Le scénario A, soit la fin des réacteurs nucléaires actuels en 2025, est « renforcé » mais 100 millions d’euros seront investis dans la nouvelle technologie nucléaire et le scénario B, soit la prolongation de deux centrales, n’est pas exclu.

de videos

« Prolonger la durée de vie de Doel 4 et Tihange 3, c’est se heurter à un mur de procédures et de délais serrés, sans aucune marge de manœuvre », souligne Jan Vande Putte, expert énergie chez Greenpeace Belgique. « Doel 4 et Tihange 3 ne seront pas mis en service avant 2027. Mais ils seront fermés dès 2025. La prolongation de deux réacteurs menace donc directement la sécurité d’approvisionnement de notre pays pendant les hivers 25/26 et 26/27 », ajoute Arnaud Collignon, d’Inter-Environnement Wallonie.

En outre, pour les organisations environnementales, la technologie des centrales SMR existe « certes sur le papier depuis des décennies, mais rien de concret n’est disponible aujourd’hui ».

Le groupe d’action citoyen Dégaze réagit également « avec surprise » jeudi à « l’absence de décision claire sur la sortie du nucléaire ». Il annonce par ailleurs avoir déposé ce jour un recours contre le permis accordé à Luminus pour la construction d’une centrale au gaz à Gand.

« Cette non-décision confirme la même vieille politique énergétique belge dans laquelle nous sommes coincés depuis des décennies. Tout le monde peut rester sur ses positions, mais en fin de compte, c’est Engie-Electrabel qui gagne », déplore Simon Lalieu de Dégaze. Pour ce groupe, la seule solution est un « non radical » au nucléaire et aux centrales au gaz. « La Vilvaldi doit ouvrir le débat sur la surconsommation de l’industrie et la distribution équitable de l’énergie.

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale